14 nouveaux clubs pour la saison 2022/23

  • 29.07.2022

La 1ère ligue a reçu un grand afflux de la 2ème ligue interrégionale : Les trois groupes sont désormais composés de 16 clubs et commenceront le championnat 2022/23 dans une semaine.

L'équipe de Portalban/Gletterens
L'équipe de Portalban/Gletterens

Groupe 1 : un président avec des ambitions

Portalban/Gletterens est, ensemble avec Servette M-21, Concordia Lausanne, Grand-Saconnex et Coffrane, l'un des nouveaux clubs du groupe 1. Le club est dirigé par José Manuel Fonseca, un président qui dit de lui-même : « J'aime les défis ». Et : « Si la possibilité de faire un pas en avant se présente, je me dis : pourquoi pas ? »

Fonseca, un Portugais d'origine, est à la tête de Portalban/Gletterens depuis un an, il était auparavant directeur sportif. Et précédemment, il était arbitre, ce qui l'a amené jusqu'en Challenge League. Malgré toute l'ambition qui anime Fonseca, une chose lui tient particulièrement à cœur. Que ses joueurs fassent preuve de respect envers l'arbitre. « J'essaie de les sensibiliser », dit l'homme de 52 ans, « parfois je défends certaines décisions qui sont incompréhensibles pour les joueurs ou l'entraîneur ».

Fonseca dirige le club d'un village idyllique au bord du lac de Neuchâtel. La montée est tout sauf le fruit du hasard. A la fin de la saison passée, l'avance sur Guin, troisième au classement, était de 17 points. Désormais, Portalban/Gletterens mise avant tout sur la jeunesse. « Nous avons l'avantage d'être le seul club de ce niveau dans notre région », explique Fonseca, « nous sommes attractifs pour les talents qui veulent avancer et progresser ».

Le maintien en ligue est l'objectif premier. Toutefois, le président a une idée claire de la manière dont il doit être atteint : « Nous ne voulons pas défendre notre place en 1ère ligue n’importe comment, nous visons une place dans la première moitié du classement. »

Groupe 2 : Muri en « exil »

Beaucoup a changé dans le groupe 2. Black Stars est le club relégué de la Promotion League, auquel s'ajoutent les promus Concordia Bâle, Dornach, Emmenbrücke, Rotkreuz, Xamax M-21 - et le FC Muri avec l'entraîneur Fabrício Nogueira Nascimento, dit « Piu ».

Les Muriens du Freiamt (Argovie) ne s'aventurent pas en terrain inconnu. De 2011 à 2017, ils ont déjà joué en 1ère ligue avant d’être relégués en 2ème ligue interrégionale. Aujourd'hui, ils reviennent et l'un d'entre eux qui a contribué à ce retour en tant que joueur est à la tête du club : Michael Stadelmann, 33 ans, préside le FC Muri depuis trois ans. Avec la promotion il a mis un terme à sa carrière de joueur et souhaite à l'avenir s'occuper davantage des tâches à la direction du club et, en parallèle, jouer au football avec les seniors 30+. De toute façon il ne manquera pas de travail. Avec son équipe, Stadelmann veut établir le FCM en 1ère ligue en tant que numéro 4 du canton. Aarau est en tête, suivi de Baden, et la troisième meilleure adresse est actuellement le FC Wohlen, qui doit toutefois défendre cette position lors des duels directs avec Muri.

Muri doit faire face à un renouvellement de son effectif, car certains joueurs de la saison de promotion ne seront plus là. Mais Stadelmann affirme : « Nous avons un bon cadre et nous visons le maintien en ligue ». De plus, il s'agit de faire face aux défis dans le domaine de l'infrastructure. La première équipe disputera ses matchs à domicile jusqu'à fin octobre dans l'exil de Sins – pendant ce temps, le stade Brühl sera doté d'une surface synthétique. Et c'est sur le Letten de Sins que le premier derby contre le FC Wohlen aura lieu le 9 octobre. Stadelmann ne s'en plaint pas, mais il sait déjà aujourd'hui que « Wohlen est clairement le favori. »

Groupe 3 : La grande envie de Weesen

Pour finir c'était très serré : avec un point d'avance sur ses poursuivants, le FC Weesen s'est assuré la victoire dans le groupe 6 de 2ème ligue interrégionale et ainsi la promotion en 1ère ligue. Le FC Kreuzlingen et l'AC Taverne sont les deux autres nouveaux clubs dans le groupe 3.

Pour la première fois de leur histoire, les Weesner du canton de Saint-Gall font donc partie de cette catégorie de jeu - et n'ont pas l'intention de la quitter rapidement. « Rester en haut et offrir un bon football », c'est ainsi que le président Hansjörg Gutknecht résume les ambitions.

Mario Langer qui a remplacé Philipp Egli, l'entraîneur de la promotion, est désormais responsable du développement de l'équipe. Le détenteur du diplôme A, âgé de 53 ans, fait son retour au Weesner Moos, il a déjà entraîné la première équipe en 2ème ligue et connaît donc parfaitement l'environnement et les structures. La 1ère ligue est « un grand défi » pour le FCW, dit-il, « à tous points de vue : ce n'est pas seulement l'équipe qui est sollicitée, mais le club entier, car quelque chose de nouveau et de grand nous attend tous ».

Langer sent l'envie dans l'équipe, dont le visage n'a pas beaucoup changé par rapport à l'année précédente. Il se réjouit à une tâche certes ardue, mais aussi attrayante. « Nous devrons nous habituer à un football plus technique et plus rapide », ajoute le natif de Glaris, « après la préparation, nous entrons dans le championnat avec un sentiment très positif ». Une chose est claire pour lui : « Nous n'allons pas nous emmurer avec une chaîne défensive de 5 joueurs et en plus parquer le bus devant notre propre but. Nous voulons jouer le jeu et y mettre nous-mêmes des accents ». (pmb.)

retour