Image: Twitter FC Lucerne

Ce FC Lucerne fait quasiment tout juste

25.11.2022 09:00

Ce FC Lucerne fait quasiment tout juste

Les M-21 de l'entraîneur Michel Renggli sont en tête de la YAPEAL Promotion League. L'équipe a réalisé des performances remarquables jusqu'à présent et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

L'incertitude était grande avant la saison. La question qui se posait était avant tout la suivante : Comment les M-21 du FC Lucerne allaient-ils s’en sortir en YAPEAL Promotion League, leur nouvelle catégorie de jeu ? Les joueurs de Suisse centrale ont obtenu une place en troisième division par le biais d’une wild card et il était également clair qu'une concurrence farouche les attendait.

Après 17 journées, les Lucernois ont apporté une première réponse tout à fait convaincante : ils font largement mieux que de la figuration, ils y jouent un rôle important et caracolent en tête de la ligue, avec 13 victoires à leur actif  et 47 buts inscrits, plus qu'aucune autre équipe.

« Mentalité impressionnante »

Le travail de l'entraîneur et de son staff n'y est pas pour rien. Michel Renggli, de retour au FCL après une saison passée avec les M-21 du FC Bâle, est l’entraîneur en chef. L’ancien joueur professionnel a une part prépondérante sur la manière dont sa troupe se comporte. « Il règne une bonne ambiance dans l'équipe », explique Renggli, « les joueurs font preuve d’une mentalité impressionnante : Grâce à la concurrence, ils se poussent mutuellement à réaliser des performances encore meilleures. »

Renggli met l'accent sur la qualité de jeu. Les longs ballons sont à éviter autant que possible. Désormais, l'équipe affiche de telles certitudes et est suffisamment solide que les petits détails peuvent être travaillés. La formation individuelle revêt également d’une grande importance. « Nous parvenons à avoir des résultats positifs, mais aussi à faire en sorte que chacun s'améliore », ajoute le coach.

De temps à autre, il peut faire appel à des footballeurs déjà au bénéfice d’un contrat professionnel et qui s'entraînent avec la première équipe pendant la semaine. L'un d'entre eux se nomme Nando Toggenburger, âgé de 18 ans seulement, originaire d'Uri, qui a débuté à Erstfeld et a rejoint la « Löwenschule » de Lucerne, l’académie du FCL, en tant que junior. Lors du dernier match contre Etoile Carouge (5-1), l'attaquant s’est fait l’auteur d’un triplé.

Son ambition est bien entendu d'évoluer un jour régulièrement en Super League. Cela ne le dérange toutefois pas de renforcer ses collègues en YAPEAL Promotion League, bien au contraire. « J'aime simplement jouer au football et c'est cool de pouvoir le faire dans cette équipe », dit-il.

Débuts de Toggenburger chez les pros

Autrefois, Toggenburger adorait l'Espagnol Fernando Torres, aujourd'hui il compte l'Anglais Harry Kane parmi ses modèles, « son style me plaît tout simplement. » Le jeune lucernois a déjà eu l'occasion de goûter au plus haut niveau, l'entraîneur en chef Mario Frick l'ayant fait entrer en jeu à trois reprises au cours du premier tour en Super League. Lors de sa dernière apparition à Berne contre YB, Toggenburger a même pu faire étalage de ses qualités pendant une mi-temps.

Des joueurs comme lui sont de vrais motifs de satisfaction pour Michel Renggli et lui facilitent le travail : « Ils montrent de l'envie de jouer, ils veulent se développer et n'ont pas besoin d'être motivés pour chaque séance d'entraînement », explique-t-il, « ils sont conscients de ce qu'il faut faire pour percer et sont prêts à s’investir en conséquence. »

Le FCL compte encore deux matchs cette année. Samedi, il affrontera Breitenrain dans son antre de la Swissporarena et, une semaine plus tard, il se rendra en Suisse romande chez le promu Bulle. La promotion n'est certes pas possible pour des raisons réglementaires, mais les Lucernois veulent tout de même conserver leur trône jusqu’à la fin de la saison. « Indépendamment du fait qu'une promotion soit possible ou non, nous sommes tous animés par l'ambition de ne pas nous relâcher », déclare Renggli. « Jusqu'à présent, nous avons bien travaillé et il faut que cela continue. » (pmb./jm.)